A la une

Imprimer
Juil
26

Saint-Etienne du Rouvray : encore une fois l'horreur et la lâcheté

Deuil attentat AN

Ma réaction face à ce nouvel acte de barbarie :

"Une fois de plus, nous sommes plongés dans l’effroi et confrontés à l’horreur de crimes d’une grande lâcheté sans nom. En assassinant un prêtre catholique dans son église à Saint-Etienne du Rouvray, après avoir massacré des familles à Nice le jour de la fête nationale, l’ennemi vise toujours le même objectif, en cherchant à frapper tous les symboles, à profaner tout ce qui fait sens dans notre cher pays.
Naturellement, après de tels actes, notre peine est immense et nous avons une pensée pour toutes les victimes de cette barbarie et leur famille.

Une nouvelle épreuve pour notre pays

Chaque attentat est une nouvelle épreuve pour notre pays et notre cohésion nationale, car elle nous touche au plus profond de nous-même.
Mais aussi tragiques puissent-être ces événements, nous devons nous convaincre qu’ils n’entameront en rien notre détermination et notre capacité à assurer la défense de notre pays et de ses valeurs.

Appel à la cohésion et à la responsabilité de chacun

Notre réponse doit être collective et à la hauteur de l’enjeu et de la gravité des attaques. Epargnons-nous ainsi les polémiques stériles, et comme beaucoup de Français, j’espère que toutes celles et ceux qui utilisent les moyens de la communication et en premier lieu les médias, sauront faire preuve de retenue et de la plus grande responsabilité."

Imprimer
Juil
21

Prorogation de l'état d'urgence au nom de la cohésion nationale !

Le résultat du vote sur l'ensemble du projet de loi de prorogation de l'état d'urgence, en 1ère lecture, le 19 juillet, ne doit pas masquer la réalité : une large approbation à l'issue d'un vrai débat parlementaire, parfois très vif mais globalement plutôt resté digne, n'a pas empêché l'expression de propositions, de nombreuses critiques et réserves à l'égard de la politique du Gouvernement. Après Jean-Christophe LAGARDE, je suis intervenu au nom du groupe UDI pour préciser notre position.

Scrutin Etat urgence 2016 07 20

- Le Jeudi 21 juillet, à l'Assemblée nationale sur le texte adopté en Commission Mixte Paritaire (CMP) - Voir la vidéo

(voir également la vidéo de mon intervention du 20/07/2016 en 1ère lecture)

2016 07 21 FR ExplicVote CMP ProrogationEtat Urgence

M. François Rochebloine. Monsieur le président, monsieur le secrétaire d’État, monsieur le président de la commission des lois, monsieur le rapporteur, mes chers collègues, voilà une semaine, 84 personnes perdaient la vie au cours d’un nouvel attentat qui a meurtri la France tout entière. Alors que notre pays est encore endeuillé, alors que nous pleurons nos morts, nous devons faire preuve de maturité politique, être à la hauteur des enjeux, nous hisser à la hauteur de notre histoire nationale, qui redevient tragique.
Dans ces circonstances dramatiques, la politique politicienne et les enjeux électoraux n’ont pas leur place. Dans un tel moment, la cohésion nationale est la seule attitude qui vaille. Elle est la première des priorités.

M. Jean-Luc Laurent. Enfin un discours posé !

Imprimer
Juil
15

Tuerie à Nice : entre profonde tristesse et colère

Nice AN Ma réaction après l'annonce de la tuerie de Nice. Il nous faut rester digne, savoir nous rassembler pour préserver l'unité nationale. Cela ne doit pas nous dispenser d'agir, car face à la gravité des menaces, il nous faut agir pour prévenir et renforcer sans cesse les mesures de sécurité :

"Je suis partagé entre sentiment de profonde tristesse et la colère, en pensant à ces nouvelles victimes et à toutes les familles ainsi frappées.
L’horreur n’a pas de limites, elle vient de le prouver une nouvelle fois.
 
Après un EURO 2016 réussi, tant au niveau de la sécurité que sur le plan sportif, alors que le Président de la République annonce la fin de l’état d’urgence, le jour même où nous célébrons les valeurs de la République, un acte de terrorisme ignoble frappe la France.
 
Une mission de 30 députés a présenté il y a quelques jours, un certain nombre de préconisations, notamment en matière de renseignements. J’en appelle pour ma part au Président de la République, au Premier Ministre et au Ministre de l’Intérieur, pour que des décisions soient prises immédiatement.
 
La France, pays des Droits de l’Homme, doit réagir et faire preuve de fermeté en la matière, sans quoi l’on pourrait craindre d’autres actes de terrorisme tout aussi odieux.
 
Mais en la circonstance, la France doit savoir se rassembler au-delà de toutes les sensibilités politiques."
Imprimer
Juil
13

Accords Europe - Turquie, pour l'UDI c'est non !

Cette session extraordinaire de juillet me permet de relancer le Gouvernement au nom de mon groupe, l'UDI, sur la gestion de la crise migratoire et les accords de marchandage Turquie-Union européenne. L'occasion aussi de rappeler que nous refusons l'entrée de la Turquie en Europe.
Le 1er Ministre n'a pas voulu répondre, laissant le soin au ministre Harlem Désir d'esquiver et de tenter de "noyer le poisson"...

2016 07 13 FR

2016 07 13ManuelValls PM2016 07 13Ministre Desir QAG

Voir la vidéo de la question et la réponse du gouvernement

Imprimer
Jui
27

La diplomatie sportive et son impact économique

Rapport 3810 2016 06 08 redim 2016 06 08CAE PresentationRapportDiplomatieSportive
 
 Le 8 juin, ma collègue Valérie Fourneyron ancienne ministre des sports et moi-même avons présenté notre rapport devant la Commission des affaires étrangères. (Voir la vidéo sur le site de l'Assemblée nationale)
 
Le sport est un révélateur de la marche du  monde. Il permet aux États de se mettre en  scène et fait l’objet d’une forte exploitation au service de doctrines d’État. On pense naturellement aux JO de Berlin en 1936, utilisés par le régime nazi pour valoriser son idéologie totalitaire de la supériorité aryenne. Mais pensons, plus proches de nous, à la « diplomatie des muscles », la «diplomatie virile» d’un Vladimir Poutine, qui a voulu les Jeux de Sotchi en 2014 et a veillé à leur mise en scène et à leur gigantisme pour illustrer le réveil de la Grande Russie. Ou aux tentatives des États-Unis de faire aujourd’hui le ménage dans les instances « corrompues » du sport mondial, fidèles en cela à leur idéologie de la « destinée manifeste ». Pensons également au Qatar qui a fait du sport l’un des piliers de sa stratégie nationale « Vision 2030 », pour exister sur la carte du monde.

 

La puissance de la France au XXIème siècle résultera de la conjugaison intelligente des différents leviers de l’influence et le sport est un de ces leviers...
Imprimer
Jui
20

Lutte contre les incivilités : mieux encadrer l'usage de certains engins motorisés

presse MinimotosL'Assemblée nationale examinait le 15 juin dernier, la proposition de loi de MM. Bruno Le Roux, Rémi Pauvros et plusieurs de leurs collègues visant à lutter contre les nuisances de certains engins motorisés en milieu urbain. Ce texte va dans le bon sens car il va permettre de mieux réglementer l'utilisation d'engins qui posent de réels problèmes dans nos quartiers où certains se croient tout permis. François ROCHEBLOINE au nom du groupe des députés UDI est donc intervenu pour réclamer un renforcement de la législation et ainsi permettre de sanctionner efficacement les incivilités liées à l'usage anarchique des mini-motos et des quads, source d'insécurité et de nuisances sonores insupportables pour les riverains, exaspérés à juste titre.

2016 06 15 PPL RenforcementReglementation UsageenginsMotorises

Pour lire le compte-rendu des débats de l'Assemblée nationale

Voir la vidéo de la question et la réponse du Gouvernement

 

 

Imprimer
Avr
28

lutte contre le hooliganisme et la violence dans les stades

         2016 04 28 FR TribuneAN debatPPL hooliganisme   2016 04 28AN debat PPLhooliganisme    

La loi renforçant le dialogue avec les supporters et la lutte contre le hooliganisme vient d'être publiée au journal officiel, le 16 mai 2016. Ce texte, d'initiative parlementaire, a été soutenu par les différents groupes et a fait l'objet d'un débat construtif, le Gouvernement ayant accepté un certain nombre d'amendements. Le 28 avril dernier, lors de la seconde lecture à l'Assemblée nationale de la proposition de loi, j'ai pris la parole au nom du groupe UDI. Voici les principaux extraits de mon intervention :

"Madame la présidente, monsieur le secrétaire d’État, monsieur le président de la commission des lois, monsieur le rapporteur, mes chers collègues, les événements sportifs sont des moments de convivialité, de loisir et de partage où les débordements violents et racistes n’ont pas leur place.
Pourtant, en dépit de la législation existante, la violence de certaines personnes qui se disent supporters est encore présente dans les enceintes sportives et à leurs abords. Ces derniers mois, au moins trois matchs ont été ternis par de violents affrontements entre supporters, ce qui est profondément regrettable. Contraires à l’éthique même du sport, ces débordements doivent être sanctionnés avec la plus grande fermeté.

Aussi (...) je salue le dépôt de cette proposition de loi à quelques semaines de l’Euro 2016, événement qui – nous le savons tous – constitue un enjeu majeur en termes de sécurité.

Une impérieuse nécessité, la lutte contre les déficits !

Le redressement des comptes publics est en cours mais il ne pourra venir que de réformes ambitieuses et pérennes.  Ces trente dernières années, trop souvent, nous avons fait les choix de la facilité, travailler toujours moins, déresponsabiliser toujours plus, excuser toujours tout, dépenser toujours davantage.

Augmenter les impôts n’est pas la solution, pas plus que de recourir à l’endettement car très rapidement c’est la France qui va s’appauvrir. Nous n’avons plus le droit de laisser à notre jeunesse la facture de notre laisser-aller.